dimanche 31 août 2008

Lush Life


source

Je suppose qu'il fallait bien rentrer. Qu'il fallait bien tenter de répondre à cette question : comment revenir, comment réapparaître ? Avec des coups de tonnerre en fond sonore, des trompettes déglinguées, des cris de mégère en souffrance ? Et puis non... Revenir en musique me semblait le plus évident.

Un peu plus bas, vous entendrez ou découvrirez peut-être ce qui constitue selon moi l'un des plus beaux standards du jazz, une pièce délicate, aux paroles très mélancoliques et belles, douces et amères, d'une très grande subtilité ; ce genre de trucs qu'on doit écouter entre les notes et les lignes : le "Lush Life" du compositeur Billy Strayhorn.

John Coltrane en a donné deux magnifiques versions ; la première, issue de sa première époque, dans un album au titre identique, enregistré chez Riverside (la photo ci-dessus est une sélection, extraite de la pochette du disque en question). Et puis celle qui nous intéresse ici, enregistrée avec ce que l'on appelle le "Classic Quartet" (soit Mc Coy Tyner au piano, Elvin Jones à la batterie et Jimmy Garrisson à la contrebasse) et le chanteur Johnny Hartman.

Le fruit de cette collaboration est un autre album absolument remarquable. Tous les titres y sont déclinés avec une infinie douceur, comme si les musiciens jouaient à coté d'un dortoir de nourrissons. Comme si chacun murmurait.

Sur ce "Lush Life", vous noterez l'entrée en solo de Coltrane juste après les premiers couplets fredonnés par Hartman, pleine de justesse, de force et d'entrain silencieux (c'est donc possible).

Bonne écoute et bon dimanche à vous tous.

vendredi 1 août 2008

Lumière d'août



Très chers et très chères,

On a coutume de dire que les meilleures choses ont une fin, nous ajouterons qu’il en va de même pour les mauvaises.

Comme j’ai déjà dû le mentionner ici ou même là, j’ai pris la décision terrible de désactiver cet espace en août, tout du moins de le laisser quelque peu au repos en attendant le tocsin de septembre. A l’angélus peut-être du 1er septembre, je reparaîtrai !

La création de l’extra-ball remonte au 2 janvier 2008. A l’époque, son lectorat était davantage qualitatif que quantitatif. Depuis, nombre d’individus tous divers nous ont rejoints. Il y a eu quelques moments de magie pure, comme ce magnifique 100ème billet ou cette autre fulgurance relative au passage de la flamme olympique à Paris. Il y a eu aussi d’autres moments moins lyriques et plus ampoulés ; mais je vous laisse les chercher si le cœur vous en dit. Bref, les fluctuations de la vie !

Dans l’attente, je tiens évidemment à vous remercier tous, d’être passé, d’être venu, d’avoir lu, de m’avoir complimenté ou d’avoir exprimé votre désaccord…

Je vous laisse en compagnie les uns des autres et vous invite (folie des liens, quand tu nous tiens) à aller visiter les blogs ci-dessous qui constituent mon hall of fame des pages à lire avec délectation ; allons-y :

Le blog d’Audine : camarade de toujours, elle a la plume qui sent l’existence. C’est un Sartre au féminin sans strabisme, avec des trucs intéressants dans le ventre.

Le blog de Doudourou : qui file bientôt en vacances, mais ça vaut le coup de fouiller.

Le blog de Marie-Georges : toujours drôle, toujours aérien, toujours surprenant : la révélation de l’année comme on dit dans les élections des meilleurs joueurs de football.

Les blogs de Nicolas : que dire qui ne serait dit par un moins paresseux que moi.

Le blog de Balmeyer : il est parti en vacances, vous pouvez tout relire et foutre le boxon.

Le blog de Zoridae : idem. Mise à jour ------- Comment dire, il n'y a pas beaucoup de Traviata dans ce monde, tout du moins, pas beaucoup de Traviata qui mérite quelque citation que ce soit ; aussi, quand une vraie Traviata en rencontre une autre, elle reste bouche bée (comme une vache qui regarde passer un train si vous préférez !), l'oeil paumé entre deux volutes d'éther ; Si donc vous voulez aussi qu'on vous la cloue, allez lire le blog de cette grande championne émérite du Traviating, sport méconnu mais tellement difficile à maîtriser !

Les blogs de Sylvie : que je ne visite pas assez mais qui figurent parmi mes tout préférés !

Le blog de Mtislav : qui est le meilleur d’entre nous tous.

Le blog de Marc Vasseur : un lien d’ores et déjà superbement ignoré par Technorati.

Le blog de Monsieur Poireau : évidemment.

Mais aussi, un blog à troller pendant les vacances.

Et enfin,

Le blog – surprise ! – de BB Danger, qui blogue peu, mais qui est so rock n’roll !!! (histoire de montrer que les filles ont d’autres trucs à raconter que des conneries sur l’ergonomie des godes à deux têtes).

Voilà, j’ai rempli ma mission de liens à faire pour le mois. Je vous embrasse tous bien fort ! Je vous laisse en compagnie de cette étonnante lévitation signée Magritte, qui me guidera quand il sera temps sur le chemin du retour. Bises à tous !

Mise à jour

Ah, flute, j'avais oublié Gaël ! (désolé !)